Marin Ledun – En Douce

[Lecture] « En douce »

En douce, de Marin Ledun (Ombres noires, 2016) – par Monique

A la suite d’un accident de voiture, Émilie est amputée d’une jambe. S’en suit une série de violences sociales et de déclassement qui nourrissent sa colère. Jusqu’au jour où elle rencontre Simon…

La soif de vengeance a façonné la nouvelle vie d’Émilie. Jusqu’au où ira t’elle? Son plan répond à une mécanique froide et sèche, dans laquelle se fond parfaitement la plume de Marin Ledun. C’est le contexte social, le cheminement vers, qui intéresse l’auteur ; et c’est cette forte tension qui tient le/la lecteur/trice en haleine.

Extrait

« Elle brûlait […] de demander à la femme ce qu’elle entendait par ce fataliste ‘par les temps qui courent’. Des tas de gens utilisaient cette expression comme s’ils ne réalisaient pas ce qu’elle avait d’incongru, voire de stupide. Les ‘temps’ ne couraient pas vraiment, dans le coin. Ils stagnaient plus ou moins, comme si le cours de l’histoire n’avait aucune prise sur eux. L’ascenseur social semblait en panne, mais les enfants continuaient d’entretenir les espoirs de leurs parents. »